Si le Prince William et son épouse Kate Middleton s’impatiente déjà à l’idée de succéder au trône après le départ de la Reine Elizabeth II, un événement traumatique intéressant le Duc de Cambridge aurait refait surface.

C’est ce qui a été révélé par la revue « Public » dans un dossier dédié exclusivement à l’héritier du trône ainsi que sa compagne, dans lequel des soucis de santé qui pourraient éventuellement entraver son parcours pour accéder au trône auraient été évoqués. Plusieurs discussions seraient en cours et aucune réponse n’est disponible jusqu’à présent.

Et pour revenir à cet événement traumatique, le Duc de Cambridge aurait évité le pire juste à une attaque d’un chien de Jon Chandler, un ancien policier, s’occupant de la surveillance du domaine royale de Sandringham.

« Il était tard dans la nuit et le prince William marchait vers les garages. Le chien a senti son odeur et est allé le chercher. Le pire aurait été frôlé. Fort heureusement, le prince William, pris pour un intrus, aurait eu un bon réflexe, celui de demeurer immobile. » peut-on lire dans la revue people avant de continuer avec les propos de Jon Chandler.

« Cela aurait pu mal tourner s’il avait été mordu, mais heureusement, le chien a fait ce qu’il était censé faire, et il s’est contenté de reculer et d’aboyer après lui. C’était une nuit mémorable » fait-il savoir.