Celle qui est actuellement en préparation pour la campagne présidentielle dont elle serait en bonne position pour la gagner d’après plusieurs sondage, Marine Le Pen serait chambardée par certains amies qui seraient borderline, bousculant pour cause des retombés la crise sanitaire.

« Avec la crise sanitaire, les gens borderline basculent », a livré en secret Marine Le Pen, en faisant allusion à une conseillère régionale RN, qui lui a annoncé la théorie de conspirationniste de la « grande réinitialisation ».

En effet, cette révélation de la patronne du Rassemblement National est rapportée par « Le Parisien », qui rappelle sur la façon dont l’intéressée fait avec les complotistes dans son mouvement. En fait, celle qui ne serait pas conviée au mariage de son père serait sur une ligne de crête.

Par ailleurs, interrogée en novembre dernier par BFMTV mi-novembre sur le documentaire complotiste « Hold-up », défrayant la théorie d’après laquelle le covid-19 s’inscrit dans une « stratégie des élites pour exterminer les pauvres », Marine Le Pen déclare clairement qu’elle n’y croit.

« Je ne crois pas aux conclusions de ce documentaire. », a-t-elle souligné tout en se disant « frappée par l’hystérie » qu’il déclenche. « Bref, la polémique serait à ses yeux plus grave que l’objet de la polémique », a expliqué de son coin Le Parisien.