De ses 70 ans, et alors qu’il s’apprêterait à laisser les rênes du JT de 13 heures, Jean-Pierre Pernaut n’aurait rien perdu de son éloquence. Il aurait même répondu à sa manière au Président de la République.

Et c’est bien en réponse de la dernière sortie médiatique d’Emmanuel Macron afin d’annoncer l’imposition du nouveau couvre-feu et de reconnaître que ces mesures sanitaires ne seraient pas évidentes pour les jeunes de 20 ans.

« J’ai besoin de chacun d’entre vous, nous avons besoin les uns des autres » aurait expliqué le Chef d’Etat en insistant sur le fait d’arrêter ces débats stériles quant à la véracité de faits scientifiques démontrés concernant cette crise sanitaire due au SARS-CoV-2 qui aurait engendré plus de 30 000 décès en France uniquement.

Ces mesures que nombreux qualifient de restrictives viseraient plutôt à protéger la population « plus âgée, plus vulnérable, plus précaire », mais également les soignants et les systèmes de santé.

« C’est dur d’avoir 20 ans en 2020. Nous sommes en train de réapprendre à être pleinement une nation. Mais la France en sortir plus forte. » aurait continué celui qui partagerait le quotidien de Brigitte Macron.

Le Pape du 13 heures, après plus de 30 années de service, avait bien son mot à dire concernant le discours du Chef d’Etat, surtout pour avoir privilégié les jeunes de 20 ans aux dépens des « vieux » comme lui.

« Pas facile d’avoir 20 ans. Ni 30, ni 40, ni 70 d’ailleurs je peux vous le dire» aurait confié le journaliste de renom.