L’accrochage évoqué est celui des réseaux sociaux. En fait, le présentateur, qui serait dépendant aux réseaux sociaux, a même donné un défi à Cauet pour essayer d’avoir plus d’abonnés que lui sur Tik Tok !. En effet, c’est une appli qui aide à enregistrer de vidéos de petite durée de 15 secondes, sur lesquelles les usagers dansent et chantent en play-back.

« Si cela peut paraitre innocent dans une époque surmédiatisée, ça ne l’est pas », fait savoir la publication, en s’appuyant sur une information du Journal « Les Échos ».

« Les chercheurs commencent à pouvoir affirmer que les réseaux sociaux ont un effet sur le cerveau proche de certaines substances addictives, comme la cigarette », relate le journal.

Par ailleurs, en novembre dernier, l’ex vice-président de Facebook, Chamath Palihapitiya, hâté par un terrible sentiment de culpabilité, aurait concédé quelques bourdes.

« Nous avons créé des boucles déclenchant des réactions à court terme nourries de dopamine qui sont en train de détruire le fonctionnement de la société », a-t-il déploré. « Jean-Luc omniprésent et multipliant les posts », a-t-il franchi les limites ? », se demande la publication, qui ne réplique pas à cette interrogation.