En échange avec « Paris Match », Jane Birkin s’est livrée sur sa vie amoureuse, et parle de certains soucis dont elle fait déjà cas dans le JDD. En fait, elle ne supporte plus son célibat.

« Ça me rend dingue de voir tous ces amants s’enlacer dans les parcs! confiait-elle dans le JDD. Moi aussi je veux retrouver cette intensité. Moi aussi, je veux redevenir ce couple entre deux portes cochères ! ».

Et ce 24 décembre dans les colonnes de Paris Match, Jane Birkin dévoile ses regrets. Elle regrette de ne pas avoir fait de concessions dans ses liaisons amoureuses. « Je suis partie sur des coups de tête, j’ai fait d’abord et j’ai réfléchi ensuite », a-t-elle précisé.

Par ailleurs, la maman de Charlotte Gainsbourg avait cru que l’herbe était plus verte ailleurs. « Mais je me suis trompée », admettait Jane Birkin. Cependant, elle ne pleure pas tout. « On ne peut pas s’embarquer sur des choses passionnelles en réfléchissant au jour d’après. Peut-être devrait-on. Mais moi je n’ai pas pu », a-t-elle poursuit. En fait, c’est une personne que la chanteuse apprécie tant, c’est bien sa petite sœur, Linda, mariée depuis 40 ans.

« Quand je lui dis : ‘ça va être chiant de vous retrouver dans un petit appartement’, elle me répond : ‘non, pas du tout’. Son mari a décidé de la couleur sur les murs », dit-elle, confirmant qu’elle-même; elle n’aurait jamais permis à « un homme choisir la couleur de la peinture du mur ».