Gad Elmaleh est passé par des moments difficiles après avoir été accusé de plagiat. Il s’est senti totalement abandonné et n’a pas été épaulé par son entourage, surtout Charlotte Casiraghi qui n’a même pris la peine de prendre de ses nouvelles.

Et c’est lors de son invitation dans « Sept à Huit », l’émission hebdomadaire de TF1, que ce dernier a ouvert son cœur. Il en a également profité pour promouvoir son album de reprises des chansons de Claude Nougaro.

Apparemment, il a été profondément touché après toutes les critiques à son encontre lorsque CopyComic ont porté plainte contre lui pour plagiat.

« J’ai mal géré la chose au début parce que j’étais fragile. Mon rêve aurait été d’avoir la force de dire à ce moment-là que j’ai pris deux, trois idées de comiques américains par-ci, par-là, mais que je vous e***erde. J’ai trente heures de spectacle derrière moi, j’ai fait toute une carrière. Ça peut être magique, comme ça peut être mortel. C’est la grande différence entre le bouche-à-bouche et le bouche-à-oreille. (…) Celle-là, elle est de moi ! », a-t-il lancé à ce sujet.