Francis Cabrel, actuellement à Astaffort, dans le Lot-et-Garonne, est selon les rumeurs très malade. « Ça me tue » a-t-il lancé à ce sujet.

Et c’est le magazine « France Dimanche » qui en parle dans son numéro daté du 16 octobre en dédiant sa Une à la veuve du TaulierLe magazine a juste repris les propos du magazine « Le Parisien » qui s’est à son tour basé sur les confidences de l’artiste qui n’a pas hésité à parler de sa participation régulière aux vendanges. Son père était viticulteur dans le domaine familial.

« On a vendangé il y a quinze jours, a-t-il expliqué. J’ai eu les reins cassés pendant trois jours ! Ça me tue chaque année ! ». a-t-il lancé à ce sujet.

« Je culpabilise tous les jours d’avoir une vie trop simple et trop facile, avec une guitare, un cahier, un crayon, par rapport à celle de mon père », a-t-il lancé au sujet de son père.

« L’argent gagné, ça a toujours été encombrant… Je n’en parle pas facilement d’ailleurs… » a-t-il avoué le 11 octobre dernier, dans 20 h 30 le dimanche, sur France 2.
Francis Cabrel n’a pas hésité à écrire à son père une chanson nommée « Te ressembler » et dans laquelle il dit à quel point il aurait aimé ressembler à son père.