Nonobstant l’éloignement avec son épouse Isabelle Boulay, qu’il ne pourrait pas voir ce mois de décembre pour cause de la crise sanitaire, en fait Eric Dupond-Moretti n’a rien perdu de son éloquence, et a même critiqué le ton de l’ironie les positions du Rassemblement National.

En effet, le ministre de la Justice a tiré hier sur l’Assemblée les positions du Rassemblement national, le parti de Marine Le Pen, en les traitant comme l’évoque le Parisien comme « populisme à l’état pur ».

« Si vous venez au pouvoir, il n’y a plus une infraction demain, il n’y a plus rien, c’est l’amour, c’est le monde des Bisounours, tout le monde s’aime » a plaisanté Eric Dupond-Moretti, qui ne peut revoir sa dulcinée en ce mois de décembre.

Alors, la chanteuse québécoise devait en réalité tenir le show à l’Olympia le 4 décembre, mais le coronavirus a chamboulé son projet. Sa tête à tête avec les publiques est décalé au 9 décembre 2021, avait-elle dévoilé sur son mur Instagram.

Alors, si la chanteuse est vraiment folle amoureuse de cet avocat, il n’est pas question de parler de leur amour.

« J’ai toujours gardé la porte de mon intimité close. Une liaison c’est fragile, précieux et périlleux », a livré la chanteuse quand elle a été questionnée sur sa belle aventure amoureuse avec le garde des sceaux. « De plus, je n’ai jamais voulu parler de mes amours, de peur que ça empêche mon public de se projeter sur mes chansons ».