David Hallyday ne pourrait pas rencontrer sa belle-mère, Laeticia, à Paris depuis quelques jours pour la promotion du coffret « Johnny : Son rêve américain » qui sera disponible sur le marché de disque cette semaine.

Et cet opus comportera notamment deux documentaires très attendus des fans du rockeur, sur « sa tournée aux Etats-Unis en 2014 et son dernier road-trip outre-Atlantique en septembre 2016 », évoque « Le Parisien ».

Une chose est sûre, celle qui est en couple avec Pascal B depuis un an et demi ne pourrait pas rencontrer David Hallyday, qui vient de corroborer sur la toile son départ de la capitale.

En fait, le chanteur de 54 ans y reviendra dans deux semaines.

Il l’a corroboré en publiant un cliché capturé d’un avion.

Présent sur la toile, David Hallyday n’a pas commenté ces révélations de sa belle-mère dans « Le Parisien ».

« Je suis la gardienne de sa mémoire, et j’essayerai de faire respecter cela », a déclaré la veuve du rockeur, à propos du droit moral des œuvres de son feu mari.

« Je me bats contre les projets qui se font pour de mauvaises raisons, comme je l’ai fait contre une comédie musicale récente (NDLR : « l’Idole des jeunes »).

Je pense aussi qu’il faut ralentir les sorties », indique-t-elle. Cette opinion, elle le semble le partager avec son David Hallyday.

« Il y en a trop. Johnny et moi avons monté une boîte de productions, Born Rocker, il y a quinze ans.

 

 

 

J’ai travaillé sur son image, son stylisme en tournée, j’ai participé à ses quatre derniers albums…

J’ai beaucoup appris, je me suis nourrie de sa clairvoyance, de son instinct, et évidemment de ses équipes », a-t-elle lâché.