David Hallyday n’avait qu’une envie : se rendre à Paris dans le but de promouvoir son 14 ème album. Malheureusement, tous ses plans sont tombés à l’eau.

Et c’est le magazine « France Dimanche » qui en parle en se basant sur les confidences de « Libération », qui n’a pas hésité à dévoiler les détails de l’histoire.

Le chanteur vit une grande partie de son année à Faro, une charmante ville côtière au Portugal. Il n’a pas pu se rendre à Paris pour la promotion de son album et aurait même manqué un rendez-vous avec Libération.

« Lorsqu’il était sur le point de passer le contrôle des passeports d’un aéroport parisien, il s’est fait rattraper par la patrouille sanitaire. Chopé par le virus aux portiques de l’aéroport, il a dû se mettre au frais dans sa villa portugaise », a écrit le magazine « France Dimanche ».

Apparemment, ces restrictions ne sont que temporaires, et le chanteur émérite pourra bientôt se rendre là où il veut, une fois la crise sanitaire contrôlée.

Très actif sur Instagram, ce dernier a totalement ignoré la rumeur et a préféré garder le silence.