Camille Kouchner n’a pas oublié de parler de son papa, Bernard Kouchner, lors de sa participation à « La Grande Librairie » de France 5, où elle présente son livre « La familia grande ».

Dans le livre de sa fille, l’ancien ministre des Affaires Etrangères a été décrit comme un père absent, qui n’a jamais été là pour ses enfants, mais qui a appris à être plus présent avec le temps.

« On était des enfants du divorce, et ils ont essayé de se débrouiller comme ils pouvaient et à cette époque-là, en effet, mon père faisait autre chose que ses enfants. Depuis qu’il a compris que cette absence nous avait nui, parce qu’elle nous a vraiment nui, il est là. Il est vraiment là. Ça veut dire qu’il y a un espoir. Tout ça est peut-être un chemin, mais c’est un chemin où il y a aussi de très belle choses».

Elle en avait également parlé lors de son interview avec le magazine « Elle », où elle dénoncé le silence de son père face à l’abus sexuel qu’a vécu son fils.

«Quand mon père que j’admire tant l’a appris, il a voulu casser la gu**le à mon beau-père. Victor et moi lui avons demandé de ne rien faire. Et il n’a rien fait. Je me demande encore pourquoi il nous a écoutés. C’est mortel l’inceste. Aujourd’hui, la loi a changé, elle autorise les victimes d’abus à porter plainte trente ans après leur majorité. Mais elle n’est pas rétroactive », a-t-elle lancé.