En échange avec « Sept à Huit », l’émission animée par Audrey Crespo-Mara, Bernard Tapie a parlé non seulement de son combat contre le cancer, mais également de ses inquiétudes.

En effet, l’homme d’affaires lutte avait acharnement depuis trois ans contre un double cancer, qui a chamboulé son quotidien. Cependant, il ne perd pas espoir.

« Ce cancer, il suffit qu’en huit jours on trouve une parade », a livré Bernard Tapie, qui a suivi il y a quelques mois une thérapie expérimentale dans un hôpital en Belgique.

« Donc ça en vaut la peine. Votre énergie, c’est elle qui alimente ce qu’on appelle l’immunité », ajoute-t-il.

Cependant, il n’est question de décourager. « On se bouge, on ne reste pas allongé, on évite les antidouleurs. Bref, on fait tout pour rester intact », a annoncé Bernard Tapie, qui est notamment soucieux dans l’attente des résultats. Cependant, une fois que c’est tombé, il fait la part des choses.

« Mais avant qu’il arrive, je suis angoissé, j’ai peur. Il n’y a pas de surhomme », a-t-il précisé.

Par ailleurs, devant les caméras de TF1, Bernard Tapie a souligné son parcours. En fait, il est tiré d’un clan modeste. « Moi, la salle de bain c’était une cuvette et les toilettes un seau pour mes parents et mon frère. », a-t-il souligné.