Amandine Petit a enfin réalisé son plus grand rêve. Elle a été élue Miss France 2021 lors d’une cérémonie organisée au Puy du Fou, et retransmise en direct sur TF1.

Lors d’une interview avec le magazine « Le Parisien », la belle normande de 23 ans n’a pas hésité à ouvrir son cœur et à parler de tous les détails des coulisses de ce concours de beauté. Les téléspectateurs étaient totalement éblouis par la beauté des Miss et des pics à 10 millions de téléspectateurs ont été enregistrés.

« Je lui ai écrasé les mains et je lui ai dit qu’elle avait été magnifique », a-t-elle lancé, en faisant référence à April Benayoum.

« C’est une espèce de transe… Avant même de savoir, j’étais déjà en larmes », a-t-elle lancé.

Une question lui a été posée au sujet des insultes antisémites visant Miss Provence dont le père est d’origine israélienne.

« C’est hyper désagréable et malvenu. En 2020, de tels propos ne devraient pas exister. Je vais essayer de l’appeler car elle a besoin de soutien. Elle est première dauphine et mérite sa place », a-t-elle lancé.